L’artisanat en Amazonie

L’artisanat de la région amazonienne, en particulier celui du Brésil, est le fruit des offrandes de la forêt et de la créativité de ses habitants qui y décrivent leur quotidien dans des créations originales.

Les peuples traditionnels ont joué une part importante dans le développement de l’artisanat. Natifs de la région, ils ont laissé l’image d’une communauté d’une grande sagesse qui a mis en avant la création culturelle.

Paniers, sculptures, cuir, fibres végétales et herbes aromatiques… Quelques exemples d’éléments façonnés par les mains habiles des artisans et devenus, au fil du temps, des outils ou des objets de décoration, pleins de sens et empreints de l’ancestralité et l’histoire de la région.

La céramique est l’une des techniques les plus connues de l’artisanat traditionnel. Ses peintures et gravures portent en elles l’héritage des tribus qui ont habité la région. Les oeuvres les plus connues sont celles dérivées des peuples nommés « Marajoaras » et “Tapajonique”. Toutes deux narrent une Amazonie indigène, bien avant l’arrivée des peuples colonisateurs et donnent par là même vie à l’histoire de la région.

L’esthétique “Marajoara”, tout d’abord, contien généralement des tracés symétriques et harmonieux, avec du rouge et du noir sur les reliefs, ce qui saute généralement aux yeux du spectateur. La céramique “tapajonique”, quant à elle, est représentée sous forme de sculptures tridimensionnelles. Elles y montrent des figures humaines et des animaux symbolisant l’héritage laissé par les premiers habitants de la région dont on ne connaît toujours pas aujourd’hui l’origine.

En plus de la céramique, un autre matériau aussi formé par la nature et travaillé de forme artisanale ce sont les fibres végétales. Transformées par l’eau et utilisées pour produire paniers, sacs et plateaux, elles sont le symbole de la culture indienne. Un savoir-faire unique s’est développé autour d’elles : transmis de génération en génération, elles sont utilisées par les artisans contemporains pour créer des panneaux décoratifs, des ustensiles de cuisine et même des accessoires de mode.

A la richesse de la faune et de la flore s’ajoute celle des minéraux et des pierres qui siègent dans la région. Ces derniers ont d’ailleurs une place privilégiée dans la joaillerie traditionnelle, activité manuelle singulière où se mêlent modernité et ancestralité pour offrir des pièces d’une grande valeur culturelle. Les créateurs et dessinateurs régionaux viennent régulièrement raconter, à travers leurs parures, leur histoire et celles de leurs ancêtres.

Cet artisanat initié par les premiers habitants de la région amazonienne se retrouve dans le travail des hommes et des femmes de l’Amazonie contemporaine. Il a su évoluer et conserver certains pans de son histoire pour s’adapter à l’actualité. Il est aujourd’hui le témoignage vivant de la forêt et nécessite ainsi qu’on en prenne soin.

Une leçon de la naturese fait ressentir : celle de préserver les offrandes de la forêt et de protéger cette harmonie fragile.

Marcelle

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *